3.La cohérence dans l’engagement

Découvrez la nouvelle histoire vécue de la série « 50 visions de prévention » (en savoir plus sur mon défi)

Lors d’un cours sur « les comportements & la sécurité » avec des futurs responsables QHSE, je demande à chacun de me donner un exemple d’accident lié à un comportement, et de déterminer quels étaient les origines de ce comportement.

«  Dans mon entreprise, nous avons eu un accident surprenant. Afin d’intervenir sur une partie de l’installation mécanisée un opérateur est passé au-dessus d’une grille de 2 mètres de haut, et ça lui a coûté la vie. » Je cherche à comprendre pourquoi.

En réalité chacun est informé et conscient de ce que coûte un arrêt, en effet dans cette usine, si on interrompt le process, il faut tout nettoyer, recommencer à zéro et les matières deviennent inutilisables.

Fort de ce constat, l’entreprise a mis en place des systèmes de protection pour éviter toute immixtion dans une machine: des barrières, et des portes avec un système qui stoppe tout mouvement de la machine en cas d’ouverture.

Un opérateur, a donc décidé de son propre chef, d’escalader la porte sécurisée afin de ne pas stopper la production.

Je suis face à un groupe tout aussi étonné que moi qu’une personne puisse agir ainsi. Je me mets à la place de l’opérateur, et me demande ce qui aurait pu me pousser à prendre un tel risque. Ma réponse est simple « La volonté de bien faire mon travail».

Combien de cas de similaires existent ? Je me souviens d’une personne qui est tombé dans les escaliers en descendant d’une plateforme de machine, devant mes yeux. Elle voulait la débourrer rapidement. Pourquoi ? La volonté de bien faire son travail…


Le conseil du préventeur.

L’importance que la personne donne aux risques est soit inexistante, soit altérée par une exigence plus élevée dans son esprit : la production.

Certes, produire puis vendre est indispensable, c’est ce qui permet d’obtenir les bénéfices attendus. Mais quelle est la portée des messages véhiculés dans l’entreprise ? Dans combien de Politique d’entreprise peut-on lire « La priorité est donné à la sécurité des personnes », «  Aucun risques ne doit être accepté au détriment de la production »….

Bien, mais quelle est le niveau d’importance réel dans l’esprit des salariés, et surtout dans les décisions prises au plus haut niveau ou au quotidien par les encadrants ou leurs collaborateurs ?

La question de fond que vous devez vous poser est: Quelle est la véritable culture sécurité dans l’entreprise et comment la faire évoluer positivement ?


Pour suivre la série « 50 visions de prévention » et être informé par mail de chaque nouvelle histoire.

PROCHAINE HISTOIRE: « Changer le regard pour changer »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.