29.Interdit d’interdire

Découvrez la nouvelle histoire vécue de la série « 50 visions de prévention » (en savoir plus sur mon défi)

Récemment dans un webinar, j’ai traité ce point : « Convaincre de l’application de nouvelles règles ».

C’est un sujet intéressant, n’est-ce pas. Sauf quand les règles deviennent indigestes.

Sur ce site, je connais bien le responsable sécurité, il est particulièrement intransigeant, et c’est une qualité à ce poste, sauf que toute qualité poussée à son paroxysme peut vite devenir un défaut !

Dans cette usine, il existe des règles pour tout et pour chacun ; Pour les piétons, pour les caristes, pour les chauffeurs, pour tous, pour l’utilisation de certains outils…

Je n’ai rien contre les règles, et je suis le premier à en défendre l’utilité lorsqu’elles sont nécessaires et adaptées. Le problème, dans ce cas de figure, c’est que toute la communication est basée sur ces règles, et celles-ci sont trop souvent formulée sous forme d’interdits avec en plus des menaces intégrées. Par exemple : « La ceinture est obligatoire sur les chariots et toue personne qui ne respecte pas cette règle sera lourdement sanctionnée ». Ça fait envie, hein ?

Quel sentiment ressentez-vous en lisant cela ? Vous vous sentez-bien ? J’en doute.

Le conseil du préventeur

interditEst-ce que cela vous responsabilise positivement. C’est tout l’inverse, vous avez l’impression qu’on va essayer de vous sanctionner à la première occasion. Les résultats ne sont donc pas durables, car ils ne modifient pas profondément les comportements de façon pro-active. On utilise ici le levier de la peur comme solution. Je vous rappelle que nous nous adressons à des caristes formés et responsables.

« Ça ne marche pas, c’est qu’il n’y a pas assez de règles… » C’est ce que devait penser ce responsable, car à chacune de mes visites, il me présentait 5 nouvelles règles ceci, 8 règles cela…

Dès que j’ai réalisé des formations sur ce site, je revenais sur l’importance du respect des règles. J’ai constaté une aversion à toute forme de règles, une véritable indigestion.

J’ai donc pris le temps d’expliquer au responsable que les règles doivent permettre au personnel de se comporter de manière sure. Cependant, ce n’est qu’une partie de ce que l’on doit demander aux opérationnels et ce n’est pas le meilleur moyen de les responsabiliser que de les « menacer » de sanctions.

En effet, il est tout aussi important, qu’il soient aptes à déceler les risques, à agir en professionnels et à s’adapter aux situations, à remonter les problèmes, à faire preuve de vigilance pour eux même et pour les autres, à se faire force de proposition… Bref à être acteurs de la sécurité !


Pour suivre la série « 50 visions de prévention » et être informé par mail de chaque nouvelle histoire.

PROCHAINE HISTOIRE:  » L’ingénieur et l’ouvrier « 

4 thoughts on “29.Interdit d’interdire

  1. il faut savoir que le cerveau assimile mal la négation.
    par exemple on va demander : ne regarde pas en bas
    tous de suite on aura le reflexe de regarder en bas alors que si on dit regarde en haut ; on regardera en haut.

    • Effectivement Jérémy, il ne l’assimile pas du tout… C’est un des points qui est abordé dans notre webinar « agir sur les comportements sécurité ».
      D’une manière générale, il est donc préférable de préciser comment faire, plutôt que ce qui est interdit !

  2. Certaines disciplinesont permettent de éviter les interdits. l’ ergonomie et l ergologie par exemple voire de autres champs comme le médical. … ..Et si les analyses de risques sont conduites en pluridisciplinarité, en y associant salariés, CHS CT, médecin du travail, techniciens. …selon la nature de l’ entreprise…. il est fort probable que l on parvienne à des mesures de qualité. ..Et puis ce qui semble important aujourd’hui c’est la reconnaissance humaine au travail associée à la création du lien social. En effet si une entreprise à des visées de production de valeur ajoutée. .elle est aussi et d abord une entité humaine…aveC toutes les dimensions à prendre en considération. ..prendre le temps du temps pour observer , comprendre. ..
    C est un.point de vie. ..
    Cordialement

    • Bonjour,
      Effectivement ce vendredi j’ai assisté à une conférence organisé par des ergonomes sur cette notion de performance et de santé.
      C’était intéressant, et les exemples d’entreprises qui s’inscrivent dans cette démarche, et ont compris que l’humain était la première force de l’entreprise, mais peut aussi devenir sa faiblesse, font beaucoup de bien !
      Merci pour ce point de vie 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.