6 thoughts on “Au fait, c’est quoi un préventeur ?

  1. D’accord sur tout…sauf la notion de « Performance Sécurité » qui ne s’oppose pas à « Rechercher l’harmonie », bien au contraire.
    La Performance Sécurité, selon moi, n’est possible que par le développement de la colonne de droite, et sera le résultat de toutes ces bonnes pratiques de Préventeur Coach 😉

    • Effectivement, l’harmonie est une condition nécessaire pour s’inscrire dans cette fameuse « performance sécurité ».
      C’est la même chose pour le 100% prévention » de la colonne de droite qui permet d’atteindre le zéro accident de travail. 😉

    • Absolument, et l’analogie est troublante…
      L’essentiel est-il vraiment l’inconnue ou ne faut-il pas plutôt focaliser sur le sens de l’équation et sa variabilité ?
      Hier je formais justement des responsables QHSE sur un module « comportements sécurité ». En fin de journée dans les 4 tables rondes, le thème était « Quels valeurs doit incarner un Responsable Hygiène sécurité ? » ce fut à nouveau très riche !

      En tout cas, merci pour cette lecture instructive. En tant que « préventeur par omission », j’essaie de contribuer à mon humble niveau à faire de la sécurité/santé un « non-sujet’ pour qu’il soit pleinement intégré aux pratiques de chacun.
      J’assume ce paradoxe et apparemment, je ne suis pas le seul : « Une forme de logique rationaliste laisse à penser que l’ultime réussite des préventeurs consiste à assurer leur propre disparition au bénéfice d’un management
      et d’un collectif de travail qui intègrent la santé et la sécurité au travail à chaque niveau de décision et d’action (Masse, 2018). »

  2. Je suis entièrement d’accord avec tout ! A la base, la prévention c’est humain et positif (colonne de droite).
    Mais parfois dans le privé, tout cela est transformé en objectifs, responsabilité, coûts, et demande d’actions précipitées (rapides et généralisées, donc inadaptées, donc la sécurité perd du sens, voire peut créer un accident).
    A mes yeux, mon métier de chargée sécurité ne devrait pas existé (même si j’aime beaucoup mon métier) car tout le monde devrait être préventeur (dans tous les métiers, j’ai rencontré des personnes sensibles à la sécurité et qui remplissent naturellement ce rôle de préventeur alors ce n’est pas du tout dans leur fonction) : la prévention devrait être « naturelle », enseignée dans chaque formation à un métier, et même dès la primaire ou collège (sécurité routière, méthode Safe Start, comment échauffer une partie de son corps avant un effort (pas seulement avant du sport)…) ainsi que les réactions en cas d’accident (comment éviter un sur-accident, comment alerter les secours (à ce propos, savez-vous que vous pouvez les prévenir par SMS au 114 en France ?), gestes de premier secours, reconnaître un AVC,… Mais aussi prendre le temps de s’arrêter pour analyser un lieu , une situation : détecter les dangers, évaluer les risques, comment réagir (avertir, chercher une solution pour supprimer ou réduire le danger,…). Actuellement dans la rue nous sommes souvent passifs, mais formés dés l’enfance nous trouverions normal d’avertir quelqu’un d’un danger, et soi-même de se préserver.

    Et apprendre également comment interagir / communiquer / écouter les personnes pour éviter des RPS.

    Voilà ma réponse : chacun devrait être naturellement préventeur.

    Merci beaucoup pour votre site et vos vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.