7. Vouloir c’est pouvoir

Découvrez la nouvelle histoire vécue de la série « 50 visions de prévention » (en savoir plus sur mon défi)

Lors d’un cours avec des futurs responsables QHSE sur l’analyse des accidents de travail, je demande de réagir sur cette phrase de Jean Cottinet : « L’accident est un constat d’échec pour le préventeur. »

Certains sont d’accords, d’autres expliquent qu’on ne peut pas tout maîtriser, on ne peut pas être derrière tout le monde, que les circonstances extérieures ne sont pas toujours favorables, que l’on n’a pas toujours les moyens, qu’il y a des irresponsables……

Je reviens sur la notion d’échec et sa connotation, sur la mise en cause, la question de la responsabilité, de la culpabilité… J’explique que si le préventeur se fixe un objectif de zéro accident, alors si l’accident survient c’est un échec, qu’on le veuille ou non.

Alors que j’anime ce module depuis plus de 35 promotions, l’idée me vient de poser cette question : « Combien d’entre vous pense que le zéro accident est un objectif atteignable ? Levez la main. »

Et là stupeur sur 18 personnes, seules 5 pensent que le zéro accident est possible. Pour tous les autres c’est une douce utopie. Comment voulez-vous convaincre que la maîtrise des risques est possible si vous-même n’êtes pas convaincu ?

Et pour vous, le zéro accident, c’est de la science-fiction ?

possible

Même si vous avez la volonté de réussir votre mission de préventeur, il y a 2 freins possibles.

  1. Ne pas y croire suffisamment
  2. Penser qu’on peut y réussir seul.

Pour supprimer ces freins il faut commencer par être convaincu que le 0 accident est atteignable.

J’ai reçu un mail hier d’un responsable de production qui suit ce blog. J’ai effectué une mission sur son site il y a 3 ans. Nous avons échangé rapidement par mai. Ils sont à 320 jours sans accident.  Un record pour eux. Pensez-vous qu’on peut atteindre ce résultat sans y croire ?

Côtoyer la réussite dans votre mission de préventeur c’est :

  • Avoir un objectif : le zéro accident par exemple.
  • Travailler pour l’atteindre
  • Y croire.

Et 2ème point : Réussir seul.

Ce qui fait souvent la différence dans la vie entre ceux qui réussissent et ceux qui échouent (parfois même sans essayer) ce sont les encouragements de leur proches.

Evitez dans la mesure du possible les personnes qui vont vous dire que ce n’est pas possible… Vous avez tous entendu ça un jour, et vous avez commencé à douter, peut-être même vous avez cessé d’y croire.

Préservez votre enthousiasme et entourez-vous de personnes qui vont soutenir votre démarche. De plus la réussite est toujours plus belle quand elle est partagée.


Pour suivre la série « 50 visions de prévention » et être informé par mail de chaque nouvelle histoire.

PROCHAINE HISTOIRE: « Un Dirigeant impliqué »

One thought on “7. Vouloir c’est pouvoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.