46. Un témoignage qui m’a bouleversé

Découvrez la nouvelle histoire vécue de la série « 50 visions de prévention » (en savoir plus sur mon défi)

Il entre dans la salle. Je suis surpris par sa démarche, en fait je pensais qu’il se déplaçait avec beaucoup plus de difficultés.

  • Installez-vous. Merci de témoigner.
  • C’est normal, je l’ai fait récemment auprès de plusieurs personnes, aujourd’hui avec votre film ça me permettra de toucher plus de monde.

Pour être touchés, je pense qu’ils vont l’être. En tout cas, cette rencontre fut pour moi une des plus marquante que j’ai fait pendant ces 15 ans dans la prévention des risques.

Vous l’avez compris, ce jour-là je filmais un témoin, ou plutôt une victime d’accident de travail pour intégrer son message dans l’accueil sécurité : « Mettez votre ceinture ! »

En effet, au moment de l’accident ce n’était pas encore obligatoire sur les chariots élévateurs, et cela aurait certainement changé le cours de la vie de cet homme.

A l’époque tout jeune cariste, il s’est retourné avec son chariot en 2002. Il pleut à verse, il roule en ligne droite et le chariot a dérapé. Il se retrouve éjecté avec la cabine qui lui bloque les jambes.

Après l’avoir dégagé il a fait un arrêt cardiaque, a subi plusieurs dizaines de fractures et a subi de nombreuses heures d’opération.

Pendant 6 mois, il est resté en centre de rééducation sans pouvoir rentrer chez lui, a raison de 8h d’exercices quotidien pour retrouver l’usage de ses jambes. A l’époque il avait 20 ans.

Comme si cela ne suffisait pas il a eu d’autres complications : staphylocoque doré, embolie graisseuse et coma éveillé soit une semaine en soins intensifs. Au total 8 opérations.

Je vous passe les détails. En effet il y a eu bien d’autres désagréments et douleurs qu’il a partagé lors de cet entretien. 10 mois avec un stabilisateur, mais l’os ne s’est pas reconstitué, un clou qui casse et une hémorragie interne…

Le conseil du préventeur

J’ai pris conscience lors de cet échange que les règles de sécurité lorsqu’elles sont adaptées et respectées permettent d’éviter ces drames.

Certes, c’est parfois contraignant et souvent on pense que ça ne sert à rien. C’est vrai, souvent ça ne sert à rien, mais le jour où on en a besoin, on est content de l’avoir. C’est la même chose pour les extincteurs par exemple, la plupart ne serviront jamais !

Soyons intransigeants vis-à-vis du respect des règles de sécurité. C’est compliqué d’expliquer à quelqu’un que la probabilité d’accident peut être très faible mais qu’un seul accident suffit à changer votre vie !


Pour suivre la série « 50 visions de prévention » et être informé par mail de chaque nouvelle histoire.

PROCHAINE HISTOIRE:  « Droit de retrait sur le toit »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.