44. Irrationnel !

Découvrez la nouvelle histoire vécue de la série « 50 visions de prévention » (en savoir plus sur mon défi)

Il y a 15 ans, j’ai eu l’occasion d’intervenir dans le cadre d’une mission globale de prévention avec Jean Cottinet. En fait, sur un site industriel important nous avons réalisé l’accueil sécurité multimédia, formé des auditeurs internes, réalisé des dépliants en plusieurs langues pour les chauffeurs…

Les résultats « sécurité » se sont nettement améliorés et au bout de 2 ans on pouvait constater une réelle évolution de la culture sécurité. L’entreprise a réalisé un investissement important, les conditions de travail s’amélioraient sans cesse. C’était un peu l’exception dans la région fortement touchée par les fermetures d’entreprises.

Quelques mois plus tard, la conjoncture n’était pas très favorable et le carnet de commande s’allégeait de plus en plus. Dès lors certaines rumeurs de licenciement ont commençait à circuler dans l’usine. Les inquiétudes étaient de plus en plus présentes et la communication de la Direction ne suffisait pas à rassurer le personnel.

uestDès lors, nous avons constaté une forte augmentation des accidents de travail. Alors que l’entreprise avait battu son record de jours sans accident, c’est la loi des séries qui a commencé. Pourtant rien n’avait changé : les machines étaient les mêmes, l’organisation également, en fait rien n’avait change sauf une chose : l’attention de salariés !

L’incertitude sur son avenir et celui du site occupaient toute la place dans l’esprit et de ce fait le niveau de vigilance n’était plus le même. Cela peut sembler complètement irrationnel et pourtant, j’i constaté sur plusieurs sites un lien direct entre l’état d’esprit individuel et collectif et la fréquence d’accident de travail.

Le conseil du préventeur

Les salariés n’étant pas rassurés, ils développent des comportements dysfonctionnels et les conséquences peuvent être très grave. Par ailleurs dans l’exemple dont je vous parle, les résultat sécurité n’ont pas été les seuls à être impactés. La qualité et la productivité ont également baissés de façon significative.

Il est essentiel pour une entreprise et ses salariés de partager un projet d’entreprise et de communiquer sur les objectifs et la stratégie définie. Bien entendu, la transparence a ses limites, cependant une communication adaptée peut permettre d’éviter certaines rumeurs qui peuvent être dommageables pour l’entreprise et pour les salariés.


Pour suivre la série « 50 visions de prévention » et être informé par mail de chaque nouvelle histoire.

PROCHAINE HISTOIRE:  « Premiers secours pour un ami »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.