38. Journée de la sécurité

J’ai eu la chance de participer à une journée sécurité annuelle dans un grand groupe. En fait, ce jour-là toutes les usines du groupe sont fermées. Plus précisément, elles ne produisent pas mais tous es salariés sont présents. Ils vont d’atelier en atelier pour être sensibilisé sur des aspects sse (santé – sécurité – environnement).

Dans mon atelier j’organisais une animation basée sur une chasse aux risques personnalisée. A l’issue de la formation, je distribuais à chaque salarié un détecteur de fumée (offert par leur entreprise).

Lors du déjeuner, j’ai pu constater que nous étions plus d’une dizaine d’intervenants. Certes, une journée de cette nature coute très cher à l’entreprise, c’est un manque à gagner énorme  à l’échelle du groupe. Pourtant, ils renouvellent l’opération tous les ans !

Pourquoi ? Parce que c’est rentable, que ça correspond à leur politique sécurité, que cela renforce le sentiment d’appartenance, que les statistiques démontrent les effets bénéfiques de cette journée.


mainsBref, ce n’est pas un coût, c’est un investissement
. Dès lors que l’on commence à voir les choses ainsi, cela change du tout au tout. Si on commence à voir la prévention comme une solution et pas comme un problème… le résultat n’est pas le même.

Cette journée doit juste être le point d’orgue d’une démarche globale menée toute l’année avec autant de ferveur. Organiser des « grands messes » sans que cela ne soit mené dans le cadre d’une action continue et pérenne n’aurait pas grande utilité. Par contre faire de cette journée un temps convivial de partage et d’information permet aussi de prendre conscience du travail effectué par chacun pour que l’entreprise fonctionne correctement. Je m’explique. Parfois certaines personnes ont tendance à globaliser les fonctions de façon binaire : les productifs et… les improductifs.

Par exemple, vous le préventeur, êtes l’improductif par excellence ! Vous créez même des problèmes quand tout va bien… 😉  (Je l’ai entendu, il y a peu de temps).

Et bien, lors de cette journée, il y a une volonté de mixité au sein des groupes et une volonté pour nous, animateurs d’inclure chacun dans nos échanges. Dès lors, certains « improductifs » prennent consciences des risques auxquels sont exposés leurs collègues et aux difficultés opérationnelles qu’ils rencontrent. A contrario, certains opérateurs se rendent compte de l‘importance de certains services supports dans la mise en œuvre de la prévention (formation, commande de matériel, exploitation des données statistiques…).

A la fin de cette journée, chacun a pu sortir de sa zone de confort, de son environnement, des relations avec toujours les mêmes collègues pour découvrir qu’au final le comptable n’est pas si austère qu’il en a l’air, que tel ouvrier est en réalité extrêmement compétent dans son domaine…

Bref, au-delà des animations, passer du temps ensemble permet de faire tomber certains apriori et d’élargir notre champs de vision et de réflexion.


Pour suivre la série « 50 visions de prévention » et être informé par mail de chaque nouvelle histoire.

PROCHAINE HISTOIRE:  « un cd rom sécurité au placard »

2 thoughts on “38. Journée de la sécurité

  1. bonjour jean françois
    je voulais juste vous faire un témoignage de partage de cette vision

    je l’ai organisé EXACTEMENT de la même façon dans ma précédente entreprise. convivialité, partage, ouverture vers l’autre, autres regards sur la sécurité…

    la date était personnalisée par site, mais tous devaient arrêter leurs production (nous, deux fois 3h). un thème était donné par le siège.
    chaque site faisait ce qu’il voulait en respectant ce thème.

    j’avais divisé l’entreprise en 2 et programmé des rotations de groupe, d’atelier jeu en atelier jeu. (course de chariot en carton, port d’un mandrin les yeux bandés, parcours avec une vertèbre dans les bras, atelier théâtre) c’était génial. il manquait juste le repas du midi que j’avais prévu d’intégrer l’année d’après mais je suis parti…

    j’ai constaté une augmentation de la participation dans le travail, une amélioration du relationnel inter-service, et un nouveau regard sur le service HSE. cela m’a donné l’accès à de nouvelles personnes et donc de nouvelles richesses.

    bonne continuation
    boris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.