3 idées de lecture avant la rentrée…

Un de mes plaisirs en vacances, c’est m’autoriser des plages de lectures à n’importe quel moment de la journée. J’ai donc envie de partager ces livres avec vous.

Apparemment ils n’ont pas de rapport direct avec le blog, et pourtant comme beaucoup d’ouvrages, ils ouvrent en nous des espaces de réflexions qui influent sur nos comportements à venir.


LE VIEUX QUI NE VOULAIT PAS FETER SON ANNIVERSAIRE ET SE FIT LA MALLE – JONAS JONASSON – POCKET

J’ai apprécié par dessous tout la liberté de l’auteur, son humour décalé et son écriture singulière. Découvrez ce road-trip d’un autre genre… 

Franchement, qui a envie de fêter son centième anniversaire dans une maison de retraite en compagnie de vieux séniles, de l’adjoint au maire et de la presse locale ?

Allan Karlson, chaussé de ses plus belles charentaises, a donc décidé de prendre la tangente. Et, une chose en entraînant une autre, notre fringant centenaire se retrouve à trimballer une valise contenant 50 millions de couronnes dérobée – presque par inadvertance – à un membre de gang. S’engage une cavale arthritique qui le conduira à un vieux kleptomane, un vendeur de saucisses surdiplômé et une éléphante prénommée Sonja …

 

 


LE CERCLE – BERNARD MINIER – POCKET

J’ai apprécié l’écriture de ce thriller qui nous accroche autant qu’une bonne série HBO, des chapitres courts qui se croisent, un déroulé avec les différents protagonistes qui génère une envie irrépressible de connaitre la suite.

Un coup de fil surgi du passé, un e-mail énigmatique, qui signe peut-être le retour du plus retors des serial-killers, précipitent le commandant Martin Servaz dans une enquête dangereuse, la plus personnelle de sa vie.
Un professeur de civilisation antique assassiné, un éleveur de chiens dévoré par ses animaux… Pourquoi la mort s acharne-t-elle sur Marsac, petite ville universitaire du Sud-Ouest, et son cercle d étudiants réunissant l élite de la région ?
Confronté à un univers terrifiant de perversité, Servaz va rouvrir d anciennes et terribles blessures et faire l apprentissage de la peur, pour lui-même comme pour les siens.

 


A CORPS PERDU – LAURENT MARZEC – PRESSES DE LA RENAISSANCE

 

J’ai apprécié la sincérité de l’auteur, sa façon de nous livrer ses états d’âmes avec humour. Cet exemple de résilience nous permet une fois le livre fermé de cesser de nous plaindre pour des broutilles. En parler sur mon blog est la moindre des choses. Ce livre est un rappel sur la nécessité d’aimer la vie et son lot de surprises… Merci Laurent.

1990.
Une plage en espagne. laurent, 16 ans, exécute son plus beau plongeon pour épater une fille. mais il a mal calculé son coup… Laurent est paralysé des quatre membres. dans son malheur, il a de la « chance »: peu à peu, il retrouve l’usage de « morceaux » de lui. de tétraplégique, il devient tétraparésique. le début d’un combat physique et surtout mental. d’hôpitaux en centres de rééducation, l’auteur nous conduit dans les dédales d’un esprit emprisonné par son corps, jusqu’à l’accomplissement d’un pari fou : la traversée des pyrénées sur un tricycle à traction manuelle.
En attendant, comment vivre avec cela ? comment être soi autrement ? avec pudeur mais sans tabous, il pose les questions essentielles liées au handicap : la solitude, le regard de l’autre, l’amour, la sexualité… a contre-courant des témoignages sur le handicap, ce texte nous entraîne aux confins de la fiction jusqu’à se faire récit d’aventures. et l’on se surprend à franchir chaque obstacle avec l’auteur, magnifique incarnation de la reconquête de soi.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.